• Pamela de MONBRISON

Prix Louis Roederer - Celeste Leeuwenburg

Dernière mise à jour : 23 juin


Présentée par Julio, Paris, France

Commissaire de l’exposition : Taous Dahmani


Celeste Leeuwenburg est une artiste franco-argentine.

Née à Paris (1986), elle grandi à Buenos Aires. Autodidacte, elle s’est formée aux côtés de divers artistes et cinéastes argentins et a étudié la photographie et les arts plastiques. Invitée en 2010 par la Cité Internationale des Arts en résidence, elle s’installe à Paris où elle vit depuis. Son travail a été exposé à Paris, Buenos Aires, Madrid et New York, dans des différents lieux comme le Musée d’Art Moderne de Buenos-Aires, ou la Galerie Artemisia à New York.


Dans ses séries les plus récentes elle donne une forte importance à la direction des corps et du mouvement. Elle commence à utiliser la vidéo avec sa série « From what she told me, and how I feel» exposée au Musée d’Art Moderne de Buenos Aires en 2019. À partir de ce qu'elle m'a dit, et ce que je ressens est le résultat d’une collaboration entre Celeste Leeuwenburg et sa mère.


Découvrant dans les archives maternelles un film réalisé dans les années 1970 par l’artiste plasticienne argentine Delia Cancela, morceau d’histoire punk et féministe, l’artiste décide d’y apporter une réponse contemporaine, en le réinterprétant. Entre parade, performance et danse, la pièce est réalisée à l’aide d’une dizaine de danseurs amateurs, dont Cancela et Leeuwenburg elles-mêmes. Y sont en jeu les limites de la documentation, comme les frontières entre film et photographie.


Ce geste de la fille-artiste face à l’héritage de l’artiste-mère questionne les enjeux de la filiation, naviguant entre patrimoine culturel et patrimoine familial. Ici, les corps portent des souvenirs de famille, la mémoire de l’histoire et ses multiples interprétations.


Elle est représentée par la galerie Artemisia, New York.

© Céleste Leuwenburg .Photogramme extrait de la vidéo From What She Told Me, And How I Feel, Buenos Aires, Argentine, 2019. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.
© Constanza Piaggio

Prix Découverte Louis Roederer 2022

C’est dans un lieu emblématique du festival, l’église des Frères-Prêcheurs, dans le cadre des RENCONTRES d’ARLES 2022 que Taous Dahmani et la scénographe Amanda Antunes mettent en scène les artistes de la scène émergente, innovante et éco-responsable dans une même exposition.

Les dix projets retenus par la commissaire, pour participer au prix Découverte Louis Roederer sont considérés comme une seule et même exposition, dès la sélection. L’édition 2022 du Prix Découverte de ce prix, ne s’attache, ni à une thématique, ni à un genre en soi, mais à une attitude exprimée par les photographes sélectionné·e·s, face à la création d’images.


Dans cette exposition, les artistes partent tou·te·s de l’intime. L’intime devient ainsi un espace d’exploration critique de notre société. Ce que les photographes sont, informe de ce qu'ils regardent, et de ce qu’ils décident de montrer.


Avec le soutien de la Fondation Louis Roederer et de Polka


https://www.rencontres-arles.com

https://www.claudinecolin.com › news

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout