• Pamela de MONBRISON

L'envol des Sons

Prix Swisslife à quatre mains


Lorsque les oiseaux volent, les ailes bruissent. Lorsque les hirondelles enclenchent leur voyage vers l’Afrique, elles se rassemblent. En levant la tête, souvent au Pays Basque, l'éte j’ai regardé le ciel, aperçu des rendez-vous d’oiseaux, d’hirondelles peut être, entamer un long voyage vers l’Afrique, pour traverser le Sahara et la Méditerranée.


« Le Bleu du ciel » d’Édouard Taufenbach, compositeur d’images et Régis Campo, compositeur, me semble l’aboutissement de plusieurs rencontres plus précisément, l’accomplissement d’un merveilleux rêve devenu réalité, d’une extraordinaire expérience. Celle-ci croise des processus artistiques et scientifiques provenant du médium photographique en croisement avec la musique.


Entre rigueur et narration personnelle, la recherche des deux artistes développe une approche dans laquelle l’hirondelle en plein vol donne forme et matière à un insatiable désir de liberté avec en perspective le ciel azur.


L’œuvre évolue accompagnée du mouvement des oiseaux, des sons mélodiques, teintés d’humour, de joie, de tempos d’une grande vitalité. Le bleu du ciel est une carte blanche donnée à des artistes audacieux, qui intègrent à la fois le travail des voix de soprano, à des instruments de musique, et à des photographies d’hirondelles. Celles-ci virevoltent dans une danse perpétuelle, éternelle, touchant le bleu du ciel.


Pamela de Monbrison

Le Bleu du Ciel – Partition & schéma de vol 2 © Régis Campo et Edouard Taufenbach / Prix Swiss Life à 4 mains
© Oan Kim - Régis Campo et Edouard Taufenbach, lauréats du Prix Swiss Life à quatre mains 2020-2021
1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout